Archives

vendredi 17 mai 2013

17 Mai 2013



N'oubliez pas que vous pouvez commander le livre du Projet 17 Mai, des dessinateurs et dessinatrices contre l'homophobie et la transphobie, en cliquant ici. Tous les bénéfices de l'album vont à SOS Homophobie.

Et bien entendu, le site est toujours là, prêt à s'enrichir de nouvelles participations dans les mois à venir. 

31 commentaires:

  1. Nous sommes malheureusement nombreux à avoir été déçus par notre pays. Qu'il est triste de voir des hommes et des femmes -instrumentalisant leurs progénitures- défiler et manifester pour que d'autres citoyens n'aient pas les mêmes droits qu'eux... Moi aussi j'ai cru que la France était plus civilisée. C'est navrant.

    RépondreSupprimer
  2. mademoiselle rouge17 mai 2013 à 09:18

    Juste d,es mots qui metouche et une belle vérité .jr suis une enfant qui a une famille originale comme je dis. Un de mes parents est devenu homosexuel il y a 10 ans pratiquement . j'ai decouvert que un de mes grand parents l était aussi. je suis pourtant devenue une jeune et belle femme . je suis épanouie et heureuse. ma famille est pour moi essentielle. si mes proches sont heureux ainsi et qu'ils ont trouvés la bonne personne a leurs cotes alors que demander de plus . ils ne gênent personnes. ils font leurs vies et jamais en m impossant leurs preferences sexuels

    RépondreSupprimer
  3. C'est un magnifique billet.....moi non plus je ne pensais pas quand 2013 nous retournerions en arrière.....la loi est passée....mais habitant une petite commune de province....nous ne sommes plus chaudes du tout pour le mariage!!!!!Je viens de découvrir un très beau site et je ne suis pas prête de l'abandonner.....

    RépondreSupprimer
  4. J'ai l'espoir que l'adoption du projet de loi va faire changer les choses, ou au moins diminuer le nombre d'homophobes chez les nouvelles générations, qui auront toujours connu le mariage instauré. J'ai d'ailleurs été très surprise de la proportion de jeunes dans les manifs "contre" ou même d'entendre des camarades de classe (de mon âge, donc) expliquer qu'ils étaient "contre", j'imaginais un peu l'homophobie "d'un autre temps". Tout ça a finalement un peu fait baisser mon niveau de naïveté vis à vis des intentions et opinions des gens.
    En bref, il y a encore du progrès à faire...

    RépondreSupprimer
  5. Merci de me laisser chialer devant mon ecran comme un con au boulot :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai qu'il y a eu un moment où les détracteurs prenaient soin de se cacher,de faire ça dans l'ombre. Maintenant, j'ai l'impression que ça fait "chic" de dire qu'on "aime pas les pédés, c'est dégueeuuuulâââsse". Je ne sais pas ce que je préfère, je pense qu'il serait mieux que tout le monde apprenne à réfléchir sensément aux conséquences réelles, plutôt que de dire que 2 papas ou 2 mamans ça n'est pas naturel parce qu'on l'a dit à la télé. Il y a déjà des enfants dans ce cas là, Mais j'ai l'impression que les gens viennent juste d'ouvrir les yeux sur le monde =/
    Comme tu dis, la peur est un bon outil de manipulation de masse, associée à la télévision et au net, on en a fait une arme redoutable, malheureusement.
    Petit point où je ne suis pas tout à fait d'accord (mais je chipote je sais :D) Quand des homosexuel(le)s se bécote dans la rue, ça m'horripile, au même titre que les hétéros, j'ai toujours trouvé ça indécent de s'embrasser dans la rue :o Mais bref, comme je disais je chipote!
    Je vais de ce pas partager ton article. Et ton image, parce qu'elle est superbe!
    Bises amicales

    RépondreSupprimer
  7. Le probleme n'est pas l'homosexualité, ni le mariage gay, le probleme c'est que pdt qu'on focalise là dessus (subitement d'ailleurs) comme si c'était LE truc à changer et ce bien qu’énormément de gays s'en foutent complétement eux-mm, on ne parle pas de toute les manœuvre de l'Etat (CDII, guerre au Mali, peine de mort rétabli de l'UE via le traité de lisbonne etc..)

    JahDrawin

    RépondreSupprimer
  8. piquant anonyme17 mai 2013 à 12:00

    un mot d'amour <3

    RépondreSupprimer
  9. Ton article m'a beaucoup émue, c'est également mon ressenti de cette année... Je n'avais jamais réalisé qu'il y avait autant d'homophobes dans mon pays, je nous pensais plus civilisés, mais non. Quelle déception.
    J'ai beau être hétéro, cette ambiance m'effraie & me révulse. J'ai peur pour mes amis qui ne sont toujours pas ego face à la loi.
    Tout mon soutien, aussi insignifiant qu'il soit.

    RépondreSupprimer
  10. Je te soutiens entièrement Silver, toutes ces manifs ont été un coming out homophobe absolument abjectes... à vomir.
    Bravo à toi pour ce projet 17 mai ! On luttera toujours contre l'homophobie !

    RépondreSupprimer
  11. De moi t'as tout mon amour. Ton texte est saisissant

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour/bonsoir, ici une jeune personne qui aimerait comprendre le débat le plus justement possible, et qui espère trouver ici quelques réponses. J'ai l'impression que les deux camps campent sur leurs positions, se qualifiants les uns les autres d'homophobes et d'irresponsables.
    Tout d'abord, je tiens à préciser qu'aucune phobie d'aucune sorte ne se cache dans mon message, je suis bi, gender-fluid à mes heures perdues, admiratif du projet 17 mai, et au départ enthousiasmé par la loi du mariage pour tous.
    Du coup, justement, je ne comprenais pas pourquoi certaines personnes étaient contre cette loi. Peut-être était-ce de la naïveté, mais je ne voulais pas croire qu'il s'agissait simplement d'homophobie, d'autant que j'ai eu la surprise de trouver pas mal d'opposants à la loi dans mon entourage, chez des gens que je n'imagine pas du tout homophobes. Je suis donc allé poser la question au plus virulent d'entre eux, une vieille amie au premier rang dans les manifestations. Et la réponse n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais.
    Les gens qui m'ont répondu n'avaient rien contre le mariage en lui-même, n'ont eu aucune remarque homophobe, et alors que je m'attendais presque à être insulté pour être venu avec mes questions, m'ont répondu tout à fait respectueusement. C'est l'adoption plénière qui les gêne ; le fait qu'un enfant soit officiellement fils ou fille de deux personnes de même sexe, sans aucune trace de ses parents biologiques, alors qu'il est à ma connaissance actuellement impossible qu'il ait été conçu ainsi. « Le premier but de l'adoption est de est de procurer une famille permanente à l'enfant que ses parents naturels ne peuvent prendre en charge. L'intérêt de l'enfant est supérieur à celui des parents adoptifs. L'enfant adoptif a tout intérêt à être adopter par des parents de sexe différents pour avoir un cadre de vie stable et normal car n'oublions pas qu'en adoptant un enfant nous le sortons de la misère », m'a-t-on dit. Et finalement, j'ai trouvé ces arguments plutôt sensés, et j'hésite maintenant. Le mariage, oui sans aucun doute, mais l'adoption plénière ? Je ne suis plus si sûr. Donc j'aimerais savoir ce que vous pensez de tout ça.
    D'ailleurs je cherchais le contenu exact du projet de loi, mais mes recherches n'ont rien donné, donc si quelqu'un sait où trouver ça je suis preneur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, moi-même étant bi j'ai un peu du mal avec le : "parents de sexe différents pour avoir un cadre de vie stable et normal", en quoi un couple de deux hommes/deux femmes bref deux individus est différent d'un coupe homme/femme, ça fait toujours deux individus avec leurs propres sensibilités et façons d'être. Il y aura presque toujours un individu prenant le rôle de référent "maternel" (et ça peut être un homme, oui oui) et l'autre celui de référent "paternel" (et ça peut aussi être une femme), quant à la présence féminine/masculine qui est effectivement dissociable de la fonction de référent j'ai un peu de mal à imaginer son absence dans des conditions classiques, entre la famille (sic) et les amis il y a très majoritairement quelqu'un pour remplir ce rôle s'il s'avère nécessaire (ce qui n'est pas toujours le cas).

      Bref, je trouve que ne considérer comme normal et gage de stabilité (haha) que le couple traditionnel homme/femme n'a rien de rigoureux et ne tient qu'à des préjugés et conceptions datées d'une époque manifestement et regrettablement homophobe.

      Et je ne m'étendrai pas sur le mot misère qui mériterait dans cette phrase une triste analyse philosophique à lui seul, mais du coup juste une question, la personne en question était-elle (très) croyante ?

      Supprimer
  13. Bonjour,

    Je suis hétérosexuel et ne connais aucun homosexuel (ou tout du moins aucun qui ne ce soit déclaré). Donc les questions comme le mariage gay ou la difficulté de vivre son homosexualité m'intéressent de plus ou moins loin sans me concerner. Aussi, je dirais que ces manifestations n'ont pas eu que des conséquences négatives. En effet, elles m'ont permis de découvrir des façons de penser que je ne pensais pas encore exister de nos jours. Ou plutôt, elles m'ont permis de savoir que des gens étaient capables d'être intimement convaincus que le parallèle entre l'homosexualité et la zoophilie ou l'inceste était pertinent. C'est surement une maigre consolation aux yeux de ceux/celles qui voudraient seulement pouvoir s'embrasser dans la rue. Mais mine de rien, ça me fait ouvrir les yeux sur les difficultés quotidiennes des homosexuels alors que jusqu'ici, je pensais au moins le concept adopté dans notre société. J'imagine que je ne suis pas le seul dans ce cas.

    Félicitations pour votre blog et votre dévotion via le projet 17 mai.

    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  14. Ce qui est un peu effrayant c'est de voir tous ces gens qui refusent d'assumer ouvertement leur homophobie.
    Et que ça marche.

    Bravo pour ces mots justes, criants de vérité qui sauront remuer cette fourmilière hypocrite qu'est l'intolérance.
    Merci Silver, et bon courage pour ce combat et pour ton webcomic génial au passage c:

    RépondreSupprimer
  15. Un mot d'amour, parce que ça fait quand même un tout petit pansement (pas rose, hein!) sur une grosse plaie...

    RépondreSupprimer
  16. Les mentalités évolueront au fil du temps, mais il y aura toujours des gens contre cette lois...(bravo pour le bouquin ! Sa réalisation est une très belle histoire :) .)

    RépondreSupprimer
  17. Tu décris tellement bien ce que surement beaucoup d'entre nous ressente. Le mariage et l'adoption sont passé et c'est un grand pas en avant. Mais je ne pensais pas qu'il y avait encore autant de peur et de haine envers nous. Depuis tous ça, à certains endroit où avant je me promenais main dans la main avec ma copine sans me poser de question, parfois je lui lâche la main. J'ai pas peur pour moi, moi je m'en fous qu'il m'arrive quelque chose. Mais j'ai peur pour elle. Alors maintenant je suis plus prudente parce que j'ai sentie leur regard. La haine qui jusqu'à présent dormais, elle sait réveillé, j'ai pas l'impression qu'elle va se rendormir de si tôt. L'homophobie est là et malheureusement elle est plus présente que jamais. L'homophobie je savais qu'elle existait, puisque j'ai perdu mes parents à cause de ça, mais à ce point là, j'aurai jamais cru.

    RépondreSupprimer
  18. En ce 17 Mai, je me retrouve confronté à 2 avis: le pour et le contre.

    Pendant des années,j'ai crû qu'en autorisant le mariage gay les choses seraient bien différente mais le constat me laisse beaucoup de colère.

    Pourquoi ce mariage était il prioritaire sur des vrais problème de société?
    Pourquoi les anti comme les pro ont eu de faux prophète agitant leur démagogie?
    A-t'ont vraiment compris le sens de cette loi?

    Sincèrement, ce mariage fut voulu n'ont pas par le gouvernement mais bien par des instances européen (en conformité avec leur loi)

    Les anti, n'ont pas voulu en arriver aux actes qui en découle mais les médias discrédite ce mouvement pour avoir enfin des clowns à se moquer.(les vrais agresseurs sont toujours tranquille encore à ce moment)

    PMA et GPA me donne une grande opposition:
    Pourquoi souhaiter quelque chose qui provoquera une marchandisation des enfants?avez vous pensez que les ventres seront loué en Inde ou dans des pays en voie de développement?

    Pourquoi ces soi-disant associations croient avoir le monopole des phobies sans se poser les bonnes questions?

    J'espère avoir tort ou de manquer d'info mais les inquiétudes ne peuvent pas m'empêcher de m’interroger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu manques en effet d'infos. Tu ne semble pas savoir ce qu'est la PMA (elle existe déjà pour les femmes hétéro mariées, pourquoi ne pas l'étendre aux femmes homo mariées ?).

      Concernant la GPA ce n'est pas le sujet. La GPA est un sujet féministe et non pas LGBT, même si Boutin s'acharne à le répéter à longueur de journée. La GPA est un sujet complexe, mais il faudrait se sortir la tête du sable et constater qu'elle existe dans des pays (comme l'Angleterre) mais dans un cadre non-rémunéré. En gros, juste par bienfaisance. Je suis fatigué de répondre à ces questions alors qu'il suffit de se renseigner deux minutes sur le sujet pour arrêter de répéter ce qu'on lit partout de la part de la manif dite pour tous depuis des mois.

      Je ne répond même pas à ce que tu dis sur les "vrais" problèmes de société. Donc les inégalités sont des faux problèmes ? Supayr.

      Si on passe autant de temps sur cette question, c'est uniquement parce que la droite et l'extrême droite s'en donnent à coeur joie dans leur opposition. C'est tout.

      Supprimer
  19. Sauf que les associations LGBT ne sont pas dans votre sens, elles en voudront toujours plus quitte a vraiment intensifié le Mouvement MPT.

    "Je ne répond même pas à ce que tu dis sur les "vrais" problèmes de société. Donc les inégalités sont des faux problèmes ? Supayr."

    Vous n'avez pas compris car à ma vue les problèmes sont plus que un "simple mariage" (comme par exemple:se loger,bosser,..), vous vous leurrez avec cette victoire, la réalité vous rattrapera car les homos seront toujours vu comme des homos..


    J'en arrête avec ce débat, il deviendra surement stérile, laissons les homos profiter de ce moment car c'est le leurs; mais ça continuera toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "la réalité vous rattrapera car les homos seront toujours vu comme des homos."

      LOL.

      Supprimer
  20. Bonsoir Silver,
    Un "petit mot d'amour" pour donner un peu de courage.
    Parce qu'il faut du courage pour aimer
    (et aussi souvent pour avouer et s'avouer que l'on aime.)
    Parce le respect devrait être un sentiment intuitif et universel, à l'instar de l'amour. Seulement, nous sommes dans un pays, dans un monde, où toutes ces notions-là demeurent abstraites et étiolées...
    Alors, c'est la lâcheté, l'intolérance et la haine qui avancent ensemble, à leurs places respectives. Terribles maux du monde échappés de la boite de Pandore. Fort heureusement, au fond de celle-ci, il demeure l'espoir. On peut donc continuer d'espérer que les choses changeront avec le temps, s'armer de courage en attendant...et aimer.
    Voilà, sur ces mots, je referme mon doux billet de philosophe en herbe. ^^"
    (J'espère que je ne vous ai pas fait peur ! 8) )

    Heu, sinon, un peu plus objectivement, Silver, j'aime bien votre travail, découvert par l'intermédiaire du projet 17Mai, sur lequel je voguais régulièrement depuis un an.
    Bravo pour cette belle initiative, menée avec Pochep, et bonne continuation pour ce projet (et pour ceux qui suivront).
    Merci aussi, au passage, pour la petite dédicace sur la version papier. :-)

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  21. Il faut laisser du temps à la populasse d'avaler le fait que les trans' aussi aient des droits...

    C'est honteux, mais on n'y peut rien... La mentalité des gens n'est pas facile à changer...

    Des bisous et n'oublie pas : Tu es plus fort que leur haine.

    RépondreSupprimer
  22. ... Jose même pas penser que ma terre qui m'a vu naitre a ce genre d'arguments ...
    Pede = Pédophile ! BRAVO !
    "-Mais oui mais 2 hommes qui ont des enfants, quand y'en a un qui va partir au travail, l'autre va violer ses enfants ??!" ... c'est sur on s'est déjà tous fait violer par notre père quand maman est partie faire de courses.

    Pendant ce temps ... A Montréal ou l'adoption (1995) pour tous a été vote AVANT le mariage (véridique !), j'habite en plein dans le village et la vision de parents homosexuelle, les transsexuelles, les trans-genre, les lesbiennes ... bah je ressent aucune haine pour eux, juste ... bah de l'attention vu que ce sont des êtres humain.

    J'ai honte, je suis triste, je pense avoir fait le bon choix de partir ...
    Je vous souhaite beaucoup de courage et de force pour affronter toutes la haine que dégueule l'Europe a la face de leurs peuple minoritaire ...

    RépondreSupprimer
  23. Je n'étais pas passée sur ce blog depuis un moment et je découvre cet article qui me parle énormément... Après avoir toujours pensée que la France avait largement évolué sur le sujet de l'homosexualité, les derniers mois m'ont sérieusement noués l'estomac. Beaucoup de pression au quotidien, relayée par tous les médias, les réseaux sociaux, des affiches et des autocollants dans toutes les rues, des pleurs et des vomissements pendant chaque manif "pour tous"...

    Bref, une année pleine de désillusions, même si on en a vu le bout il y a quelques semaines.

    Heureusement, je persiste à croire que toute cette période de violence va disparaitre au profit d'un temps plus apaisé. J'espère que la PMA passera dans l'année, que ce "débat" finisse enfin, et que le regard de la société sur l'homosexualité sera plus apaisé dans les années à venir.

    Pour ce qui est du reste, bravo pour ton travail, et félicitation pour la sortie de ton livre!

    RépondreSupprimer
  24. C'était très beau. Mais... Tu as oublié la biphobie. Je ne t'en blâme pas, tout le monde oublie toujours la biphobie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parlais de nos lois quand j'ai cité l'homophobie, la lesbophobie et la transphobie. Mais oui, tu as raison, j'aurais dû parler de biphobie dans ce texte. C'est un sujet très important (j'en ai parlé dans des articles plus vieux sur le blog, et j'en parlerai de nouveau).

      Supprimer