Archives

jeudi 8 janvier 2015

Un mot pour Charlie


Voici depuis hier que je suis complètement déboussolé, le ventre noué par les événements survenus hier à Paris dans les locaux de Charlie Hebdo. Je ne sais que dire à part rappeler que nos dessins, nos mots, sont les plus grandes armes possibles. Parlez à vos proches, soyez doux et humains et essayons de rester le plus digne possible.

Soyons solidaires des proches des victimes, soyons solidaires des musulmans qui vont en prendre encore plus dans la tronche que d'habitude à cause de l'ignorance de la masse et la haine de certains.
Faisons un grand doigt d'honneur aux sombres crétins qui réclament plus de violence pour répondre à la violence et tentons de réparer les dégâts qu'ils font en discutant avec ceux qui laissent le meilleur d'eux-même disparaître dans le chagrin et la colère.

Aimons-nous, bordel, on a besoin de ça. Câlin velu à vous.



4 commentaires:

  1. Oui, aimons nous… ça résoudrait bien des problèmes.

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien vrai tout ça. Tiens bon, ce ne doit pas être facile de tenir un crayon ces jours. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. ah, euh, je sais pas comment laisser un commentaire sous la note suivante, que je viens de lire, mais je voulais juste dire merci.

    RépondreSupprimer
  4. Merci, câlins barbichus à toi

    RépondreSupprimer